Nouveau blog !

Bonjours à tous !

Nous somme heureux de vous annoncer que notre blog change de nom de domaine !

Vous pouvez donc continuer à nous suivre en cliquant sur ce lien:

http://www.yetaland.com

Publicités

Devenir un boss de Sublime Text

Nous avons vu dans un article précédent que Sublime Text était vraiment un outils qui permettait de faire plus ou moins des miracles, si l’on s’habitue à l’utiliser.

Aujourd’hui, nous allons vous expliquer quels sont les raccourcis et les plugins qui, même s’ils ne le sont pas pour l’instant, vont devenir petit à petit complètement indispensable dans votre vie de développeur. D’ailleurs, en étant obligé de revenir sur un éditeur type « Eclipse » récemment, on s’est aperçu que c’était vraiment quelque chose dont on ne pouvait pas se passer.

1/ Les raccourcis claviers

C’était très bref la dernière fois, mais maintenant on va commencer à rentrer dans le vif du sujet. Quels sont les raccourcis que l’on a d’intégrés dans Sublime Text qui vont vous rendre la vie le plus simple possible ?

Tout d’abord, on va commencer par ouvrir un nouveau fichier, en HTML par exemple. Ajoutez un peu de code, genre en pompant un code source d’un site existant. Nous allons prendre celui de Bootstrap

Alors si y’a bien un truc qui peut arriver, c’est de vouloir, par exemple, changer le nom de toutes les classes parce qu’on s’est planté d’une manière un peu moche. Pour ça, rien de plus simpe :

  1. On sélectionne le premier mot de l’occurrence que l’on veut rechercher
  2. On appuie sur « Ctrl + D » une fois, deux fois … etc. Maintenant, on commencer à changer le nom et… hop !

Magique non ? Je trouve aussi. Continuons

Pour avoir plusieurs curseurs, il suffit de faire un ctrl + click. Allez, essayez, vous allez voir que vous pouvez en avoir plein.

Des fois, il arrive que l’on ait besoin qu’on de faire monter une ligne, ou de la faire descendre. Pour cela :

Ctrl + Maj + flèche Haut / flèche bas

Pour inverser deux sélections :

Ctrl + T

Qui a dit que, en HTML, il y a encore besoin de taper des balises ? Essayez juste de faire « h1 » puis tab, par exemple. C’est parti ! Ça marche aussi pour les balises PHP d’ailleurs !

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez faire vos propres raccourcis. Voici les notres :

[
 { "keys": ["super+v"], "command": "paste_and_indent" },
 { "keys": ["super+shift+v"], "command": "paste" },
 { "keys": ["super+shift+r"], "command": "reindent" },
 { "keys": ["ctrl+space"], "command": "auto_complete" },
 { "keys": ["ctrl+space"], "command": "replace_completion_with_auto_complete", "context":
 [
 { "key": "last_command", "operator": "equal", "operand": "insert_best_completion" },
 { "key": "auto_complete_visible", "operator": "equal", "operand": false },
 { "key": "setting.tab_completion", "operator": "equal", "operand": true }
 ]
 },
 { "keys": ["ctrl+u"], "command": "soft_undo" },
]

Le dernier est particulièrement indispensable : il permet de faire en sorte d’annuler le dernier « ctrl + D »

Pour les ajouter, rien de plus simple :

Preferences -> Key Bindings - User

Et il suffit de les ajouter, d’overrider les autres !

2/  Les préférences

Parce que l’on peut aussi modifier les préférences dans sublime ! Pour infos, voici les notres :

{
 "bold_folder_labels": true,
 "caret_style": "phase",
 "fade_fold_buttons": false,
 "font_face": "Anonymous Pro",
 "font_size": 13,
 "highlight_line": true,
 "highlight_modified_tabs": true,
 "ignored_packages":
 [
 "Vintage"
 ],
 "line_padding_bottom": 1,
 "line_padding_top": 1,
 "preview_on_click": false,
 "trim_trailing_white_space_on_save": true,
 "wide_caret": true
 }

Dans l’ordre :

  • avoir des dossiers qui sont en gras
  • avoir un caret qui « respire »
  • Avoir les triangles qui changent soft
  • La font
  • La font size
  • mettre en évidence la ligne sur laquelle on est
  • Mettre en évidence les tabs sur lesquels on est
  • Les packages ignorés
  • Le padding entre les lignes
  • preview lorsque l’on clique sur un fichier
  • faire un « trim » lorsque l’on sauvegarder
  • avoir un caret en gras

Autant vous dire qu’avec déhà toutes ces modifications, vous deviendrez une bête… en très peu de temps ! Et la prochaine fois, on vous parlera des plugins !

Quand technologie et manipulation ne font plus qu’un

Après l’affaire de PRISM au Etats-Unis,  c’est au tour de la Corée du Sud d’être dans le collimateur des autorité internationales de la protections aux données informatiques.

En effet, les révélations d’un procureur local a fait grand bruits dans le pays considéré comme ultra-connecté à Internet. Maitre Yun Seok-yeol accuse à la Corée du Sud d’avoir manipulé les dernières élections présidentielles du 19 décembre 2012 en ayant mis en lignes un grands nombre de Tweets (55 000!) dans le but de favoriser la candidate conservatrice Park Geun-hye (finalement élue) et de pénaliser le candidat à l’opposition.

Le progressiste Moon Jae-in a notamm

ent été insulté d’être un sympathisant du régime nord-coréen. On vous laisse imaginer l’importance de cette insulte quand on connait la tension qu’il existe entre ces deux pays.

Internet à connu des moments de gloire grâce notamment à son utilité dans les soulèvements du printemps Arabe, mais cet exemple de la Corée du Sud montre à quel point Internet peut aider à manipuler l’opinion politique en toute impunité de façon beaucoup plus subtile qu’une simple répression.

Le 16 août 2013, Won Sei-hoon l’ancien chef du NIS et l’ancien chef de la police régionale de Séoul Kim Yong-pan étaient convoqués par la commission de l’Assemblée nationale sud-coréenne chargée d’enquêter sur l’ingérence des services secrets de l’époque.

Sublime Text : l’indispensable

Ce post s’adresse à tous les devel… à mais sommes nous bête ! Nous sommes sur Yetaland !

Bienvenue sur un nouveau post Yetalandais à propos de toutes ces petites astuces que l’on peut utiliser dans la vie de tous les jours.

Aujourd’hui, nous allons nous attaquer à un mastodonte, qui est encore en train de monter dans le monde du développement : Sublime Text.

1/ Mais de quoi tu parles ?

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, c’est un éditeur de texte qui pourrait vous paraître classique, mais qui ne l’est pas du tout ! En fait, sa grande force réside dans sa réactivité mais surtout dans la manière dont il est capable de s’adapter à tout ce qui tourne autour de la programmation grâce à l’ensemble des plugins qu’ils contient. Alors attention, par plugins, j’entends ceux qui sont codés par la communauté. De base, Sublime Text ne fait pas beaucoup plus qu’un éditeur type Notepad++. Mais une fois que l’on a compris comment l’utiliser… À vous les joies yetalandaises !

2/ Okay, on teste ?

Ben oui pardi ! Commençons déjà par télécharger le soft et le lancer. Ah, vous avez remarqué aussi ? Oui, il est disponible partout : Linux, Mac et Windows, et en version portable pour ce dernier !

Ça y est, c’est installé ? Alors allons y, lancez-le… déjà fait ? Alors vous devez avoir un petit truc comme ça :

Sublime Text
Pas très glamour, mais bon !

La première chose que l’on remarque, c’est ce fameux écran noir. En effet, L’équipe de Sublime Texte pense qu’il vaut mieux travailler avec un fond noir sur blanc, et je pense qu’ils ont totalement raison ! On vous expliquera pourquoi plus tard.

Bon c’est lancé, et si on testait sur un petit projet web que vous devez bien avoir quelque part dans un dossier ? Pour ça rien de plus simple, il vous suffit de prendre ce dossier et de le déposer directement dans sublime text. Eh oui, on y est, le projet est là !

Sublime Text : l'arborescence
Sublime Text : l’arborescence

C’est simple, c’est sobre et on aime ça !

3/ Quelques raccourcis intéressants

Oui, parce que c’est quand même une de ses grandes forces !

Pour avoir un liste exhaustives des différents raccourcis claviers existants, je vous conseille d’aller faire un tour dans

Preferences -> Key bindings - default

Scrollez, scrollez, scrollez… et oui, il y a tout ça ! Tout d’abord, il faut commencer par faire un

Ctrl + Maj + P

Ça vous ouvre un panneau qui vous permet de changer pas mal de choses qui sont plus les préférences de sublime. Par exemple, la syntaxe du fichier en cours. Si vous faites un

Ctrl + Maj + P --- set syntax : Javascript

Votre fichier aura maintenant les couleurs d’un fichier javascript ! Autre chose extrêmement intéressante :

Ctrl + P

En fait, ça vous permet de rechercher un fichier à la vitesse de l’éclair ! Et ce qui est vraiment beau dans tout ça, c’est qu’en plus vous pouvez noter un peu n’importe quoi, ça paaaaaaasse !

Par exemple, si je cherche le fichier index.php situé dans

/app/views/index/index.php

Eh bien en notant

Ctrl + P ---- vi/in/in

Hop, le fichier est déjà ouvert ! Absolument monstrueux, non ? Vous remarquerez aussi que le fichier n’est pas complétement ouvert, juste en fond. Si vous faites « échap », il repartira. Pratique juste pour consulter un fichier !

Maintenant, si l’on tente d’avoir une fonction au sein d’un fichier. Par exemple, si je cherche la fonction « edit » dans /app/controller/userController.php »

Ctrl + P ----- cont/use@edi

Et là, paf, vous vous retrouvez directement avec le fichier ouvert dans la bonne ligne !

4/ Et les plugins dans tout ça ?

Ah ben oui, c’est un peu ce qu’on vous a promis quand même. Allons-y !

Pour cela, rien de plus simple : On va ouvrir la console en allant dans

View -> Show console

Et on va coller le texte suivant (si vous êtes sous Sublime Text 3) :

import urllib.request,os; pf = 'Package Control.sublime-package'; ipp = sublime.installed_packages_path(); urllib.request.install_opener( urllib.request.build_opener( urllib.request.ProxyHandler()) ); open(os.path.join(ipp, pf), 'wb').write(urllib.request.urlopen( 'http://sublime.wbond.net/' + pf.replace(' ','%20')).read())

Sinon, si vous êtes sur Sublime Text 2, ce sera celui-là

import urllib2,os; pf='Package Control.sublime-package'; ipp = sublime.installed_packages_path(); os.makedirs( ipp ) if not os.path.exists(ipp) else None; urllib2.install_opener( urllib2.build_opener( urllib2.ProxyHandler( ))); open( os.path.join( ipp, pf), 'wb' ).write( urllib2.urlopen( 'http://sublime.wbond.net/' +pf.replace( ' ','%20' )).read()); print( 'Please restart Sublime Text to finish installation')

Faites « Entrée », puis on va redémarrer. Ça y est, vous pouvez maintenant installer des package ! Pour cela, il suffit de rentrer la commande suivante :

Ctrl + Maj + P

Et de faire

Package install

de refaire « Entrée », puis de taper le nom de votre plugin.

Vous pouvez choisir parmi une immense liste de package existant, pour cela, je vous conseille d’aller faire un petit tour ici : https://sublime.wbond.net/browse

Dans un prochain article, on vous parlera de la configuration et des meilleurs plugins pour Sublime Text !

Pour les developpeurs androidiens : quelles sont les applications indispensables ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, il est temps de découvrir la sélection d’applications android qui vous seront complétement indispensable pour vous en sortir dans cette jungle que propose le Play Store : honnêtement, dans le yetaland, qu’est-ce qu’on utilise, ou qu’est-ce qu’on a comme intérêt à prendre. Commençons doucement :

1/ Mighty Text

Mighty Text, c’est l’application complètement indispensable (et c’est pour ça que nous la mettons en premier). Celle-ci vous permettra d’avoir tous vos SMS directement sur votre ordinateur, via votre navigateurs web. Je vous vois venir de loin, et vous avez raison : c’est typiquement le genre d’outils que l’on va utiliser pendant les cours ou alors pendant que l’on est au travail. L’interface est vraiment complète, et permet de faire quasiment tout ce que l’on peut faire depuis son téléphone. De plus, vous pouvez l’intégrer directement dans Gmail, et donne l’impression que l’on est en train de discuter directement depuis le Google Talk : impressive ! Bref, un outils vraiment pratique dans la vie de tous les jours.

Play Store : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.texty.sms

Parfait pour discuter avec vos amis yetalandais !
Parfait pour discuter avec vos amis yetalandais !

2/ AirDroid

Airdroid vous permettra d’avoir accès à l’ensemble de tout votre téléphone directement… depuis un navigateur ! Alors oui oui, on vous voit venir : ça vous rappelle quelque chose.

Sauf que Airdroid, c’est pas juste les textos, mais c’est tout un environnement de bureau qui apparaît devant vous. Jugez par vous-même :

Tout votre bureau, à porter de main !
Tout votre bureau, à portée de main !

Alors, surpris ? En effet, vous pouvez presque faire ce que vous voulez. Et si en plus vous avez les droits root sur votre téléphone, vous pouvez encore en faire plus ! Envoyer des textos ? Ok. Prendre des photos de son téléphone portable ? Ok encore ! Dans tous les cas, indispensable si vous avez souvent, comme nous, la flemme de prendre votre câble USB pour faire la connexion avec votre téléphone. Alors pourquoi ne pas utiliser que celle-ci en lieu et place de Mighty Text ? Tout simplement parce que Mighty Text tourne constamment en fond, et il n’y a pas besoin de le connecter à chaque fois.

Disponible ici : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sand.airdroid

3) ROOT – Greenify

S’il vous est déja arrivé de vous dire : MAIS WHAT POURQUOI J’AI ENCORE PLUS DE BATTERIE ? La réponse est simple : votre téléphone tourne encore en tâche de fond ! Greenify, en ayant la chance d’être ROOT, va aller directement à la source de votre téléphone pour tuer l’ensemble des tâches qui tournent en tâche de fond, mais seulement celle que vous aurez choisies. En plus, l’interface ne donne pas envie de pleurer, alors pourquoi en s’en passerait ?

plus aucune appli ne tournera en fond !
plus aucune appli ne tournera en fond !

Disponible pour les yetalandais, ici ! https://play.google.com/store/apps/details?id=com.oasisfeng.greenify

4) SMS Backup and restore

Si vous êtes, comme nous, un addict à tout ce qui est flashage de ROM en tout genre, en plus de l’excellente application « titanium backup pro », il faudra aussi penser à sauvegarder tous les SMS/MMS que vous allez mettre !

Pour cela, rien ne vaut une application dédiée : et c’est là qu’apparait SMS backup and Restore. Utilité ? Indispensable. En quelque secondes, vous allez retrouver tous les messages de votre douce.

Encore disponible ici : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.riteshsahu.SMSBackupRestore

Avec ce petit lot d’application vous avez déjà un bon starter pour avancer dans le monde d’android. Mais ne vous en faites pas, d’autres viendront… très vite !

La diplomatie Yetalandaise était bien sur écoute aux États-Unis

Mes amis, l’heure est grave. C’est avec une grande tristesse que je vous annonce quelque chose dont beaucoup de gens se doutaient : nous étions bien sur écoute.

Concrètement, yétalandais, yétalandaise, qu’est-ce que ça signifie pour vous, pour nous ? Eh bien il s’avère que M. Trastiland, ce bon vieux Mr Trastiland, a été arrêté hier soir par les autorités pour « abus de langage envers la société ». Il s’avère qu’il était très présent sur les réseaux sociaux, et que c’est bien le problème.

Le problème des réseaux sociaux aujourd’hui, c’est que tout le monde est présent dessus. Nous savons tous que Mme Michou est une personne qui aime faire des choses bizarres sous la douche, ou que Mr Tristan est souvent parti manger quelque part avec des personnes suspectes. Malgré tout, nous voulons que tout le monde soit protégé au sein de Yetaland. Demain, nous serons tous mangés par le FBI ?

Cette histoire du PRISM nous fait vraiment peur. C’est pour ça qu’à partir d’aujourd’hui, aucun développeur yetalandais est autorisé à regarder son téléphone portable dans la rue ( comme le suggérait le senateur Emmanuel Valls –> http://www.pcinpact.com/news/82751-un-senateur-songe-a-interdiction-portables-pour-pietons.htm <– )

Le fait est qu’au fond, c’est une bonne idée. À quoi ça nous sert d’avoir un téléphone portable de toute façon ? Le mieux pour tous est bien de pouvoir s’en débarasser. Vous savez tous que nous, il ne faudrait jamais avoir ce genre d’outils.

Dans tous les cas, mes chers amis, protégez vous. Enfin, si vous y arrivez. En effet, vous savez que les américains ne vous laisseront jamais faire ce que vous voulez, même si vous le voulez très fort ! Passer par un VPN ?  Old School, ça ne sert à rien. Tout est fait, et vous ne saurez pas du tout comment vous en sortir.

Depuis quelques temps il serait temps de faire quelque chose. Nous allons nous en sortir, mais il faut se serrer les coudes !

Window 8.2 officiellement disponible pour les habitants de Yetaland

Nous y voilà, ça y est, et en avant première, je vous annonce la sortie officielle de Window 8.2 ( la fameuse Window Green) pour les habitants de Yetaland.

Qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans cette édition ? Tellement de choses que je nous pourrai pas tout vous dire. Commençons par le plus soft :

  • Un nouvel écran d’accueil, avec le fond d’écran Yetaland par défaut
  • Plein de nouvelles icônes très sympas
  • Un magasin d’application révolutionnaire : il sait ce que vous voulez avant que vous recherchiez !
  • Sortie de la machine à café 3.0 en version alpha. Rien de violent chez nous, mais juste quelques pertes humaines lors de nos tests.
  • Il est maintenant possible d’ouvrir plusieurs onglets dans Interweb Explor

 

On notera toutefois l’impossibilité d’ouvrir une autre application permettant d’accéder à l’Interweb. Il semblerai que $crosoft ait toujours autant de problème à permettre à ses utilisateurs avancés de faire ce qu’ils veulent.

On remercie donc tout l’équipe pour le travail accompli. C’est difficile de tout faire pour décevoir ses utilisateurs, mais plus on avance, plus on y arrive !

02570332-photo-microsoft-la-premiere-equipe-en-1978
L’équipe $crosoft

À bientôt !